onglets des pages statiques

lundi 8 novembre 2010

Comment faire jaillir des idées brillantes de vos brainstormings?

En complément du précédent billet intitulé “5 conseils pour améliorer l’efficacité de vos réunions”, voici des techniques tout spécialement dédiées aux brainstormings qui vous aideront à faire fuser les idées brillantes!

La créativité implique de sortir des modèles de pensée habituels de manière à regarder les choses d'une manière différente.
Edward de Bono


1. donnez les règles du jeux

Pour commencer, posez-vous les questions suivantes :

  • Quel est l’objectif du brainstorming?
  • Combien de temps allez-vous y consacrer?
  • Avez-vous suffisamment de participants?

De manière générale, prévoyez au minimum une session de 2h avec au moins 6 participants de profils les plus variés possibles. Donnez-leur les règles du jeu : le brainstorming comporte deux phases, la phase créative et la synthèse. Pendant la phase créative, il est interdit de critiquer une idée. Laissez libre cours à votre imagination. Il n’y a pas de mauvaise idée, toutes les idées doivent s’exprimer, même si elles semblent farfelues!

2. brainstormez debout

En proposant d’organiser un brainstorming debout, vous insufflez du dynamisme et vous vous distinguez des habituelles réunions assis autour d’une table. Vous pouvez facilement inciter les participants à se lever de la manière suivante : fournissez un paquet de posts-its et un feutre à chaque participant. Demandez-leur, à chaque nouvelle idée, de la rédiger sur un post-it, de le lire à haute voix, puis de le coller sur un tableau ou un paperboard. Attention aux bousculades!

3. le brainstorming inversé

Lors de la phase de recherche d’idée, le scénario du pire peut vous aider à imaginer la meilleure solution, selon le fameux principe “il est plus facile de casser que de construire.” Imaginons par exemple que vous organisiez un brainstorming pour trouver une solution afin d’améliorer vos ventes. Posez la question inverse aux participants : “comment feriez-vous pour que nos ventes s’effondrent?” Les idées vont abonder! Il vous suffira alors de les retourner en contre-propositions pour produire un grand nombre d’idées.

4. la formule “oui, car”

A contrario de la technique précédente, voici une manière d’encourager les idées positives. Cela peut vous être utile par exemple si vous estimez que les participants proposent trop d’idées négatives ou insuffisamment constructives. Dites aux participants de faire une pause et d’imaginer un instant qu’ils ont réussi à atteindre l’objectif du brainstorming. Vous voudriez savoir comment ils ont fait et quel est leur ressenti. Ils n’ont qu’une seule règle à suivre : toute phrase doit commencer par “Oui, car...” Notez bien toutes les idées!

5. le concept de la baguette magique

Que feriez-vous si vous n’aviez aucune contrainte budgétaire? Aucune limitation de ressource? Et si vous aviez une baguette magique, que feriez-vous idéalement? La baguette magique est l’image qui permet aux participants de repousser les champs des possibles. Votre rôle en tant qu’organisateur est de mettre les participants dans les meilleures conditions de créativité, afin que s’expriment les idées les plus brillantes.

Dernier point, au cours du brainstorming, vous constituerez certainement un grand stock d’idées. En plus de la synthèse réalisée en séance, pensez donc à bien photographier tous les supports du brainstorming et analysez les idées à froid. Peut-être que vous y trouverez l’idée qui va révolutionner votre business!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire